illustration de l'article sur la vitesse de chargement d'un site pour le référencement d'un site internet

La rapidité de chargement de votre site pour le référencement naturel

Après avoir travaillé sur l’accessibilité et la lisibilité de votre site par les robots d’un moteur de recherche, voyons maintenant le deuxième volet de l’optimisation technique des sites qui est la rapidité de chargement. En référencement naturel, Google va favoriser un site qui se charge rapidement tout simplement parce que les utilisateurs souhaitent avoir une réponse rapide

Donc si votre site est plus long à charger que celui de votre concurrent, il sera au-dessus de vous dans un moteur de recherche. Il s’agit donc d’apporter une rapidité de chargement.

Pour ceci nous allons toucher principalement à 4 points.

1 – Localisation du serveur

Pour la rapidité de chargement, le serveur (où est situé votre hébergeur) doit être le plus proche de vos clients potentiels. 

Si votre cible, si vos clients, sont les Français, si votre marché est la France, il faudrait que vos serveurs soient en France. 

Tout simplement parce qu’un serveur qui est plus loin met beaucoup plus de temps à envoyer les données et donc à charger. 

Il y a aussi une autre raison : si par exemple vous êtes sur un marché en Angleterre, vous voulez y référencer un site, il est préférable que votre serveur soit dans le même pays parce que le serveur sur lequel votre site est hébergé a une adresse ip, Google va la repérer, savoir que le serveur est en Angleterre, et favoriser votre site pour être référencé en Angleterre. 

Par contre, s’il voit que votre ip est en France, il va vous pénaliser face à vos concurrents anglais.

2 – La performance du serveur

Le serveur doit être le plus puissant possible et dédié. 

En règle générale, sur les petits sites, lorsque vous sélectionnez un hébergeur, par exemple 1&1, vous prenez un “petit” hébergement et ce serveur va alors être mutualisé, cela veut dire que vous ne serez pas seul sur ce serveur mais avec des dizaines d’autres sites. 

Imaginez que vous soyez deux sites sur un serveur, votre concurrent fait une pub sur TF1 et, du jour au lendemain, il obtient des milliers de requêtes ; comme le serveur a une puissance limitée par son processeur, sa mémoire, sa RAM, si votre concurrent prend toute la ressource, il vous en restera très peu et vous allez être long à charger

Donc, si vous ne voulez pas être pénalisé, choisissez un serveur dédié sur lequel vous serez seul.

En outre, vous avez plusieurs types de serveurs, selon le processeur, la mémoire RAM. 

Plus votre serveur aura un gros processeur et beaucoup de mémoire, plus il apportera de rapidité de chargement.

3 – Images compressées

Vous devez optimiser tous vos médias et notamment vos images. 

Vos images doivent êtres compressées et à la bonne résolution. De nombreux sites affichent des images énormes de plus de 3.000 pixels de large, bien plus longues à charger qu’une image de 300 pixels. 

Vos images doivent être à la bonne taille. Inutile de les mettre à 3.000 pixels si le besoin n’est que de 300. 

Vous devez optimiser vos images en termes de taille mais aussi de compression. Quand vous exportez une image dans un logiciel comme Photoshop, vous devez aussi la compresser pour qu’elle soit, par exemple, à 60% de sa qualité

Il faut que votre image reste belle sans forcément être au maximum de sa qualité parce que dans bien des cas on ne voit pas de différence, et pourtant en termes de poids c’est énorme et cela joue sur votre rapidité de chargement

Vous devez donc mettre à la bonne taille et compresser vos images avant de les uploader sur votre site et de les afficher sur vos pages.

4 – Utiliser la mise en cache

Il faut savoir que quand quelqu’un arrive sur votre site, il se charge

Il y a un certain nombre d’opérations, un certain nombre de calculs qui se font sur le serveur ;  ces calculs prennent du temps et demandent de la ressource au serveur, gênant la rapidité de chargement. 

Il existe un système qui s’appelle la mise en cache. Sans rentrer dans les détails, le principe consiste à enregistrer tous ces calculs de façon à ce qu’ils ne soient pas reproduits à chaque chargement, à chaque fois que quelqu’un arrive sur votre site : 

le calcul ne se refait pas puisqu’il a été enregistré. C’est ce qu’on appelle la mise en cache.

Méthode pour mise en cache

Pour réaliser votre mise en cache, vous allez donc installer un plug-in, un logiciel sur votre site. 

Tout dépend du site que vous utilisez. Si vous travaillez avec une agence, vous allez lui demander de mettre en place ce système de mise en cache. Par contre, si vous travaillez avec WordPress, je vais vous donner deux exemples de plug-ins, parmi d’autres.

  • Vous avez wpsupercache qui est gratuit, vous l’installez, vous suivez la procédure pour le paramétrer et il va mettre en place un système de mise en cache.
  • Ou en payant, vous pouvez opter pour wprocket qui fait le même travail. En règle générale il va être plus performant. Je vous conseille toujours d’utiliser des plug-ins payants parce qu’ils sont plus stables, il y a une société derrière et donc des propositions de mises à jour régulières.

Voilà pour l’optimisation pour la rapidité de chargement de votre site.

Je finirai cette partie en vous donnant un site qui s’appelle Google Page Speed insights

Il va vous permettre de vérifier la rapidité de chargement d’un site web. Vous rentrez ce nom de site sur Google et vous allez le trouver.

Une fois trouvé, vous le lancez et mettez l’adresse de votre site internet dans le champ qui précise “Saisissez l’URL d’une page Web”. Je le fais, par exemple, avec l’URL de Business Antidote “www.business-antidote.com”, je clique sur “Analyser” et il donne une note.

Dans mon cas j’obtiens 60/100 pour les périphériques mobiles, avec des recommandations du style :

  • “Eliminer les codes JavaScript et CSS qui bloquent l’affichage du contenu au-dessus de la ligne de flottaison”. Cela signifie qu’il y a quelque chose qui bloquerait la lecture du contenu à cause du JavaScript ou du CSS.
  • Il demande aussi d’optimiser les images, peut-être de les compresser, peut-être de réduire leur taille si je peux le faire.
  • Il propose encore de réduire le temps de réponse du serveur, peut-être, par exemple, en prenant un serveur plus compétent ou en augmentant ses capacités ; exploiter la mise en cache du navigateur, faire une optimisation de cette mise en cache, peut-être que je devrais mettre un plug-in sur mon site.

Tout un nombre de recommandations qui correspondent à ce que je vous ai dit précédemment. Il note aussi l’expérience utilisateur, ici 100/100, merci Google, enfin bref, là c’est pour les mobiles.

Je clique maintenant sur l’onglet à côté pour avoir ma note sur ordinateur. 

Il me donne une note meilleure de 82/100 et me donne, là aussi, des recommandations à appliquer si je veux améliorer, de la même façon, le temps de chargement de mon site.

Partagez !
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on pinterest
Share on email
Guillaume Grelet
Guillaume Grelet
Expert en génération de prospects qualifiés à fort potentiel de signature de contrat ou d'achat via le canal "Search" de Google ad's et co-fondateur de l'agence de marketing digital "Business Antidote" spécialisée en génération de leads et acquisition de clients. Je met à disposition des lecteurs du blog et des clients de l'agence mon expérience de plus de 10 ans pendant lesquels j'ai formé plus de 900 entreprises, 4000 élèves, vendu plus de 1500 formations en ligne et généré + de 2 millions de vues sur Youtube.
Exprimez vos besoins et transmettez-nous votre numéro de téléphone, nous vous rappellerons rapidement.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.