illustration de la notion d'url et de nom de domaine dans la création d'un site internet

Créer un site internet – Comprendre le nom de domaine et l’url

Dans cette vidéo sur l’initiation à la création de votre site internet d’entreprise, nous allons aborder les notions de nom de domaine et d’url …

Une autre notion à connaître dans le domaine de la création de site internet, c’est la notion de nom de domaine. Le nom de domaine, c’est tout simplement le nom de votre site. 

C’est ce que vous tapez dans la barre d’adresse de votre navigateur. Ca commence toujours par le http:// et le nom de domaine (la racine du lien que vous tapez dans la barre d’adresse). 

Par exemple : http://mon-site.com, c’est le nom de votre site.

Un identifiant unique

Ces serveurs, pour pouvoir communiquer entre eux, pour pouvoir s’appeler si vous voulez, ont besoin d’avoir un nom, un identifiant unique. 

Sur un réseau, un ordinateur, ou tout autre périphérique qui est destiné à dialoguer sur un réseau, on a besoin d’avoir un IP, un identifiant unique.

Très longtemps, les IP ont été connus sous la forme XXX.XXX.XXX.XXX, à savoir 4 séries de 3 chiffres allant de 1 à 255. 

Ca pouvait par exemple donner : 82.241.59.150.

Mais avec l’explosion des périphériques, la quantité astronomique de périphériques reliés au réseau qui a vu naissance, on a été obligé de créer une nouvelle norme qui permet bien plus de chiffres. 

Ainsi, de la norme IPv4 que l’on vient de voir, nous sommes passés à la norme IPv6 qui donne beaucoup plus de possibilités en termes de quantité d’identification de périphérique. Par exemple : pour XXX.XXX.XXX.XXX.XXX.XXX.XXX.XXX on peut trouver 1002:ODB8:AC10:FR01:2019:CB48:2394:C483.

Donc voilà pour les IP. L’IP c’est simplement un code unique qui est destiné à une seule machine. Et donc, on a eu deux génération d’IP, la première l’IPv4 et la seconde l’IPv6 qui se répand de plus en plus.

La multiplicité des noms de domaines

Il faut savoir que plusieurs noms de domaines différents peuvent pointer vers le même serveur et afficher des sites néanmoins différents. Vous avez par exemple mon-site.com, un-autre-site.fr, encore-un-autre-site.com. Ces 3 noms de domaines pointent vers le même serveur et ce serveur est configuré pour afficher des sites différents. Ces sites sont stockés dans des dossiers :

  • le dossier A pour mon-site.com,
  • le dossier B pour un-autre-site.fr,
  • le dossier C pour encore-un-autre-site.com.

Et c’est sur le serveur que l’on configure, que l’on dit “quand tel nom de domaine est appelé il faut afficher le contenu de tel dossier”. Dans ce dossier il peut y avoir un site, ou tout simplement un document ou d’autres dossiers.

Comment faire pour se procurer un nom de domaine pour en faire son propre site ?

On contacte une société qu’on appelle le registrar. Pour cela il suffit d’aller sur son site, de rentrer votre nom de domaine, et il vous indiquera si ce nom de domaine est disponible en .fr, en .com, etc. S’il est disponible, vous allez pouvoir en faire l’acquisition, non pas définitive, mais sous forme de contrat à durée limitée. Et vous pouvez choisir pour 1 an, 2 ans, 3 ans, tout ça va dépendre vraiment du registrar en question. Vous allez donc payer une somme contre ce nom de domaine.

L’extension du nom de domaine

Vient ensuite la notion d’extension du nom de domaine. Le .com, le .fr; le .org, le .eu, le.gouv, le .paris, le .sport. Ces extensions renseignent tout simplement sur la nature du contenu du site.

  • .com : on est sur du contenu commercial,
  • .fr : on est sur du site où on veut appuyer le côté français,
  • .org : pour les associations…

Vous pouvez finalement prendre l’extension que vous souhaitez, hormis le .gouv, simplement il ne faut pas faire l’impasse sur une mauvaise information, une mauvaise orientation, de l’utilisateur. Si votre utilisateur arrive sur un site d’association qui est en .com, il va se demander si ce n’est pas plutôt à caractère lucratif et du coup vous allez donner une mauvaise information à votre utilisateur et ça peut l’induire en erreur.

L’url

L’url c’est tout simplement ce qu’on appelle un lien. C’est composé de la racine http:// suivi du nom de domaine et d’une succession de mots séparés par des / (des slashs) qui permettent de faire pointer, de demander à un serveur, d’afficher un contenu spécifique. Par exemple http://mon-site.com/dossier/sous-dossier/ma-page.html. L’url c’est l’adresse. 

Si on prend http://mon-site.com c’est déjà une url même sans tout ce qu’il y a après. Mon exemple est une url classique. Il existe des url plus complexe avec des paramètres comme http://mon-site.com?id=32&autoplay=1&embed=1. 

Dans ce cas là ça envoie au serveur des informations supplémentaires et ce serveur va interpréter ces informations pour vous afficher la page.

Termes associés à cet article:
Partagez !
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on pinterest
Share on email
bricegrelet
bricegrelet
Exprimez vos besoins et transmettez-nous votre numéro de téléphone, nous vous rappellerons rapidement.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.