Les pratiques autorisées par Google en Linkbuilding

Dans cette vidéo, je vais vous parler de ce que Google autorise ou n’autorise pas dans les processus de liens entrants, autrement appelés backlinks pour vous éviter les erreurs de débutant.

Qu’est-ce que Google autorise pour créer du backlink ?

Vous savez peut-être que la pire erreur qu’on puisse faire sur internet, quand on veut faire progresser son chiffre d’affaires, et donc ses positions dans les moteurs de recherche, c’est de tricher. C’est de faire du black ou du grey SEO, c’est-à-dire d’utiliser des techniques de tricheries, qui vont, sur un court terme, doper vos statistiques, vous faire monter en flèche dans les moteurs de recherche. Cependant, en moins de deux jours, quand Google sortira un nouvel algorithme – et Google en sort de plus en plus souvent – vous retomberez en 50ème page, et tout votre business, tout votre travail s’effondrera du jour au lendemain. Une chose à retenir, c’est de toujours travailler avec une philosophie de long terme.

Les techniques de génération de backlink Black Hat.

Google n’autorise pas tout ce qui va toucher la tricherie sur l’algorithme. C’est-à-dire que, lorsque vous avez un site de faible qualité, et que Google voit que vous avez des liens en quantité, il y a certainement tricherie. C’est toujours une question de mesure, si vous faites quelque chose de tendancieux, mais en faible quantité, Google ne le verra pas. D’ailleurs, dans certains cas, il l’acceptera parce qu’il sait très bien qu’un petit site qui vient d’ouvrir a besoin de visibilité pour évoluer dans les moteurs de recherche et il ne le pénalisera pas.
  • Ceux qu’il va pénaliser, ce sont les tricheurs, les gens qui vont acheter des liens. Mais ce n’est pas parce que vous avez acheté un lien dans l’année qu’il va vous pénaliser, c’est parce que vous avez créé une machine à acheter 4 ou 5 liens par mois.

Comment Google peut-il déterminer que vous achetez un lien ?

Il ne le peut pas, par contre, ce qu’il peut déterminer, ce sont les sites sur-optimisés. Par exemple, si vous voulez être positionné sur le terme “chaussure” sur internet, vous allez placer une ancre dans un texte que vous allez mettre sur un blog, ou sur un magazine auquel vous avez acheté un communiqué de presse, auquel vous avez acheté la publication, Google saura que vous voulez faire du SEO avec ces publications, il verra que ce n’est pas naturel. Il va donc déterminer que c’est un lien acheté, et le pénalisera. Ainsi lorsque vos créations de backlinks sont sur-optimisées, il vous pénalise.
  • Seconde chose, Google va vous pénaliser sur tout ce qui est machine, c’est-à-dire logiciels, créations de backlinks automatiques sur des sites tels que des annuaires, qui vont valider votre site automatiquement. Google va vous pénaliser sur tout ce qui est automatisé, que ce soit aujourd’hui ou plus tard.
Ce que Google ne va pas autoriser non plus, c’est tout ce qui est page satellite, tout ce qui est mécanisation, là où il comprend que ce sont des techniques qui demandent peu d’efforts mais qui amènent beaucoup de résultats. Il vous pénalisera dès qu’il s’en rendra compte.

Ce que Google autorise en termes de backlink.

Ce que Google va autoriser, c’est l’inscription à des annuaires de qualité parce ça existe depuis le début d’internet et que ça fonctionne encore.

Mais qu’est-ce qu’un annuaire de qualité ?

C’est un annuaire qui n’accepte que les contenus de qualité, c’est-à-dire une quantité de textes avec une bonne rédaction, et avec des liens vers votre site non sur-optimisés. Encore une fois, si il voit que c’est sur-optimisé, Google va se poser des questions. C’est donc un annuaire où tous les contenus sont de qualité, avec de la quantité de textes et aussi où vos publications ne sont pas acceptées automatiquement mais avec un humain qui va appuyer sur un bouton pour valider l’article. Il y a quelques annuaires – je vous mettrais un lien juste au-dessus de cet article – sur lesquels vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire. Ce sont, en règle générale, des annuaires qui sont validés par Google, qui ont déjà un bon PageRank c’est-à-dire qu’ils vont vous apporter beaucoup pour votre référencement. Par ailleurs, les articles invités ne sont pas autorisés, sauf dans une certaine mesure. Par exemple, on contacte un bloggeur et on lui dit : “tu parles de moto moi je parle de casque de moto et j’aimerais publier un article sur ton blog pour pouvoir m’envoyer du lien derrière”. Les lignes de Google n’acceptent pas, mais seulement si on en abuse. Et, il va le repérer sur deux choses :
  • Il va s’en rendre compte sur la quantité : si vous avez, d’un seul coup, 20 ou 30 articles publiés dans le mois avec, bizarrement, des backlinks qui pointent vers le site alors que vous n’en aviez pas auparavant. Ce n’est pas assez progressif, pas assez dilué, pas assez naturel, et il va le détecter tout de suite et vous pénaliser.
  • Si vous mettez dans ces articles des liens qui pointent vers votre site mais qui sont sur-optimisés, avec l’ancre de texte sur-optimisée, il va tout de suite penser que c’est un mécanisme que vous mettez en place, même si c’est un humain qui le fait. Il va penser que vous trichez avec l’algorithme.
Donc, qu’avez-vous le droit de faire en termes de backlinking autorisé par Google ? D’une part vous inscrire dans des annuaires réputés, autorisés par Google, des annuaires qui font un vrai travail. D’ailleurs, Google scrolle bien souvent ces annuaires pour voir si le travail est bien respecté. Donc, vérifiez que ces annuaires ne sont pas blacklistés par Google est essentiel. De nombreux blogs sur le référencement naturel listent ces annuaires. Vous pouvez d’ailleurs le vérifier vous-même, si c’est un annuaire qui autorise directement la publication de vos contenus, vous pouvez vous dire tout de suite que c’est un annuaire qui ne va pas durer.

Faites de la qualité plutôt que de la quantité.

Si vous faites un article invité, faites-le mais ne mettez pas de liens sur-optimisés. C’est par la création de contenu de qualité, que vous allez être repris par des sites qui vont parler de vous et qui vont peut-être vous mettre un lien optimisé. Enfin, ne faites pas trop de liens d’un seul coup. Si vous commencez aujourd’hui votre référencement naturel via backlinking, commencez par un lien par mois, deux liens par mois, trois, quatre etc. pour que la montée en puissance puisse paraître totalement naturelle et soit acceptée par Google. Le backlinking est un point très important puisque, quand on a optimisé le site internet techniquement et qu’ensuite on crée du contenu de façon qualitative, et qu’on voit qu’on est positionné derrière ses concurrents parce qu’ils font du backlinking, on se pose la question de savoir si ça vaut le coup de continuer. Oui, ça vaut le coup mais avec les bonnes pratiques de backlinking. Si vous faites le bon contenu, que vous avez les bonnes pratiques en terme de backlinking, et que votre site est bien optimisé techniquement, vous allez monter dans les moteurs de recherche, vous allez pouvoir acquérir des bonnes positions, vous allez pouvoir générer plus de trafic et donc plus de business.
Termes associés à cet article:
Partagez !
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on pinterest
Share on email
Guillaume Grelet
Guillaume Grelet
Expert en génération de prospects qualifiés à fort potentiel de signature de contrat ou d'achat via le canal "Search" de Google ad's et co-fondateur de l'agence de marketing digital "Business Antidote" spécialisée en génération de leads et acquisition de clients. Je met à disposition des lecteurs du blog et des clients de l'agence mon expérience de plus de 10 ans pendant lesquels j'ai formé plus de 900 entreprises, 4000 élèves, vendu plus de 1500 formations en ligne et généré + de 2 millions de vues sur Youtube.
Exprimez vos besoins et transmettez-nous votre numéro de téléphone, nous vous rappellerons rapidement.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.