illustration de l'article sur la technique de l'ennemi pour vendre plus

La tactique de l’ennemi utilisée en politique pour vendre plus

Pour gagner des contacts, pour les fidéliser, vous devez créer un climat de confiance avec eux. Si cette confiance peut s’acquérir par le sujet, par votre expertise, il existe un autre moyen, tout aussi efficace de vous lier à vos lecteurs : vous définir un ennemi commun. Ce sera le sujet de cet article qui vous délivre une méthode efficace de retenir toute l’attention de votre auditoire, de les faire revenir, de les habituer, de développer une relation privilégiée avec eux.

Déterminer le type d’ennemi commun

Bien sûr, lorsque l’on pense ennemi, on pense immédiatement à quelqu’un, à une personne. Mais la plupart du temps, ce ne sera pas une personne ; votre ennemi commun avec vos contacts sera un groupe défini, sera quelque chose, sera une maladie, sera une peur, etc. Cette tactique de l’ennemi commun est une stratégie souvent employée, et pas seulement en marketing ; elle peut l’être en politique, elle l’est en géostratégie. Elle permet aux personnes de se rallier à un groupe, de se définir une appartenance, de se trouver des points communs. Cet ennemi sera celui qui se dresse entre vos contacts et leurs objectifs, ce sera ce qui les empêche d’arriver à leurs desseins.

Comment agir face à cet ennemi

Une fois cet ennemi défini, il vous faut utiliser la meilleure méthode pour convaincre vos contacts que vous possédez cet ennemi commun. Bien sûr, vous allez avoir envie d’en dire du mal, de le dénigrer, mais là ne doit pas être votre méthode. Plutôt que vous acharner sur lui, de le rabaisser, il vaut mieux définir les raisons qui en font un ennemi commun et les solutions qui peuvent permettre de le combattre. Car tel est votre propos, cet ennemi n’a de valeur que si votre produit ou vos services sont utiles dans la lutte contre cet adversaire.

Quelques exemples

Si vous êtes un nutritionniste, votre adversaire sera l’obésité, le diabète ou la faible estime de soi que vous aiderez à combattre. Si vous êtes une société spécialisée SEO, vous combattrez les charlatans qui proposent des solutions totalement inefficaces ou les moteurs de recherche eux-mêmes qui nuisent à un travail intéressant et cohérent.

Proposer votre solution

Au final, vous devez donc trouver le bon ennemi, au risque sinon de vous retrouver seul à le combattre. De plus, il ne faut jamais oublier que vous devez, ensuite, apporter des solutions qui aident à éliminer cet adversaire, à contourner cette adversité.

Vous êtes là pour vendre et donc proposer votre propre solution. Votre prestation est le thème sous-jacent de votre texte et vous devez rester concentré dessus. Vous devez vous aider, en cela, par des témoignages de clients satisfaits et par des applications concrètes.
Cette entente contre un ennemi commun est d’une extraordinaire efficacité pour créer des liens avec les personnes qui viendront lire vos écrits, découvrir votre blog. Un sentiment de confiance va se créer, une forme d’empathie, et vous pourrez les fidéliser. Attention, cependant, à ne pas déborder, à ne pas vouloir trop en faire. Agir avec modération renforcera cette confiance et apportera une plus grande adhésion, un plus grand crédit aux solutions que vous soumettrez.

Partagez !
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on pinterest
Share on email
Guillaume Grelet
Guillaume Grelet
Expert en génération de prospects qualifiés à fort potentiel de signature de contrat ou d'achat via le canal "Search" de Google ad's et co-fondateur de l'agence de marketing digital "Business Antidote" spécialisée en génération de leads et acquisition de clients. Je met à disposition des lecteurs du blog et des clients de l'agence mon expérience de plus de 10 ans pendant lesquels j'ai formé plus de 900 entreprises, 4000 élèves, vendu plus de 1500 formations en ligne et généré + de 2 millions de vues sur Youtube.
Exprimez vos besoins et transmettez-nous votre numéro de téléphone, nous vous rappellerons rapidement.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.