article sur la création de site internet en flash

Créer un site internet – Le flash

Il me paraît assez important de faire un petit point sur le flash. Le flash, c’était une technologie (d’ailleurs ça en est toujours une) qui permettait, à l’époque, de créer des petits dessins animés. 

Puis, progressivement, le flash est devenu un outil assez puissant qui a permis de faire des sites avec un fort degré d’interactivité et ça a permis la popularisation de la vidéo sur internet. Et le flash, de par sa capacité à créer des sites graphiquement époustouflants, est devenu très tendance dans les années 2000.

Mais il y a plusieurs facteurs qui ont freiné cette montée en puissance et qui ont fini par ne plus en faire un choix judicieux pour la création de sites internet.

Les limites du flash

  • En fait, développer un site complexe dans les règles de l’art, ça demandait de réelles notions de développement et comme cette technologie était initialement issue du domaine des graphistes, il y avait beaucoup d’amateurs qui développaient des sites qui n’étaient pas du tout optimisés en termes de temps de chargement, de lourdeur. Les graphistes travaillaient leurs sites comme ils le faisaient avec photoshop, ils ne savaient pas coder. Donc forcément, ça faisait des sites peu optimisés.
  • En parallèle, il y a eu l’émergence des périphériques mobiles qui eux avec leurs faibles connexions, leurs faibles ressources en termes de calculs, vont impliquer d’avoir des contenus optimisés. Donc il y a eu une sorte de freins naturel qui s’est imposé autour de l’usage de cette technologie notamment à cause de la sollicitation des ressources.
  • Ce n’est pas le seul facteur, il y a aussi le facteur référencement. Le référencement, c’est la faculté d’un moteur de recherche à vous lister dans sa base de données. Et quand on faisait un site en flash, ça faisait un peu comme une coquille hermétique dans laquelle les moteurs de recherche avaient du mal à pénétrer pour voir le contenu qui avait été édité afin de vous référencer dans sa base de données. Même s’il y a eu des progrès autour de ça, ça n’empêche pas que, par rapport à un site html classique, c’était bien plus compliqué de référencer l’information prise dans les sites de ce type là.

Le html

Et donc il est apparu récemment, avec l’émergence des périphériques mobiles, il y a 3 ou 4 ans, le html 5. Ce html a apporté de nouvelles fonctions comme la fonction “canvas”, ce genre de choses, qui ont permis de développer petit à petit l’animation et l’interactivité sur les sites html. Cela a contribué à mettre encore un petit coup de talon sur le flash et de rendre cette technologie moins populaire. Aujourd’hui le flash existe toujours mais c’est vrai qu’il se prête un peu plus à la création de jeux vidéo en ligne ou à des applications d’entreprise.
Termes associés à cet article:
Partagez !
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on pinterest
Share on email
bricegrelet
bricegrelet
Exprimez vos besoins et transmettez-nous votre numéro de téléphone, nous vous rappellerons rapidement.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.