7 astuces pour écrire des textes qui vendent !

Voici quelques conseils de rédaction qui peuvent aider à créer un texte capable de séduire et de convaincre les lecteurs, puis de les amener à une lecture complète et à déclencher une action finale.

  • Provoquer un sentiment. Il est des situations dont la force émotionnelle est si forte que celui qui observe ou lit la scène se sent investi d’un sentiment similaire à celui exprimé. Cette réaction est due, selon les chercheurs, aux “neurones miroirs”. Ainsi, lors de la création d’un écrit, il faut provoquer des sentiments forts qui inciteront le lecteur à poursuivre. Pour y parvenir, il faudra appuyer sur des points capables de réveiller ou de créer un réel sentiment. Par exemple, évoquer la frustration de ne pas parvenir à réaliser une tâche ou l’excellent souvenir d’une bière consommée entre amis. Créer un sentiment est efficace, à condition de savoir exactement lequel fera réagir les lecteurs.
  • Le tarif n’est pas le seul argument. Si le prix de vente fait partie des éléments que les prospects regardent, il n’est cependant pas le facteur principal de vente. En effet, ils seront beaucoup plus enclins à accepter les tarifs s’ils se sentent compris. Un texte qui parle de leurs objectifs, de leurs problèmes et qui prend en compte la notion de temps les amènera à acquérir le produit ou service proposé.
  • Garder le souci du détail. Chaque mot, chaque détail, peut modifier le comportement des lecteurs. Des études ont montré qu’une phrase du type “Un petit placement de 5€” provoquait 20% d’inscription de plus que “Un placement de 5€”. Dans tous les écrits il est donc fortement recommandé de garder un oeil sur ces détails, tester les versions qui fonctionnent le mieux et améliorer en conséquence.
  • Jouer “l’avocat du diable”. Cette technique améliore la force de persuasion de l’argument original. Une étude a montré que les arguments présentés ainsi étaient plus susceptibles de persuader les gens à soutenir l’argument d’origine plutôt que d’être en désaccord avec lui. Alors, au lieu d’essayer de peindre le tableau d’une offre irrésistible, mieux vaut souligner des préoccupations communes qu’ils peuvent avoir puis, par des faits, leur prouver qu’ils n’ont pas à s’inquiéter.
  • Ne pas tout miser sur les adjectifs. S’ils permettent de qualifier telle ou telle action, il est malgré tout nécessaire de leur adjoindre des verbes forts décrivant un parcours, une activité. Par exemple : “Brian est intelligent et vraiment perspicace.” sera remplacé par “Brian a fondé une entreprise prospère et il dirige une équipe de talent.”
  • Inclure des mots puissants. Il est des mots qui détiennent un pouvoir de persuasion bien plus fort que d’autres. Voici le top 5 des plus convaincants : vous (car notre nom est intrinsèquement lié à notre perception de soi), gratuit, parce que (les gens sont, selon des études, plus disposés à tenir compte d’une demande lorsqu’elle inclut un “parce que”), instantanément (évoque un sentiment de récompense rapide) et nouveau.
  • Utiliser la force de persuasion. Si les argumentaires de vente sont, en général, fuis, tout le monde aime, par contre, écouter une histoire. Une histoire persuasive emploiera alors une imagerie détaillée, du suspens, de l’ironie et des métaphores, une modélisation (identification au personnage).
Partagez !
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on pinterest
Share on email
Guillaume Grelet
Guillaume Grelet
Expert en génération de prospects qualifiés à fort potentiel de signature de contrat ou d'achat via le canal "Search" de Google ad's et co-fondateur de l'agence de marketing digital "Business Antidote" spécialisée en génération de leads et acquisition de clients. Je met à disposition des lecteurs du blog et des clients de l'agence mon expérience de plus de 10 ans pendant lesquels j'ai formé plus de 900 entreprises, 4000 élèves, vendu plus de 1500 formations en ligne et généré + de 2 millions de vues sur Youtube.
Exprimez vos besoins et transmettez-nous votre numéro de téléphone, nous vous rappellerons rapidement.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.